Chantiers sécuritaires SST

Chauffage temporaire : conseils de sécurité

Au grand bonheur de certains et au malheur des autres, la saison chaude a laissé sa place aux températures froides. Le chauffage temporaire sur les chantiers de construction est désormais un incontournable.

Bien qu’il existe plusieurs types de chauffage, sur les chantiers résidentiels, nous retrouvons principalement des chaufferettes au gaz de type salamandre (les fameux « cochons ») ainsi que des chaufferettes électriques portatives.

Afin de réduire les risques d’incendie, d’explosion, voire même d’asphyxie, voici quelques conseils d’usage :

Chaufferettes électriques

  • Toujours utiliser des appareils qui portent le sceau d’un organisme de certification reconnu par la réglementation et dont l’approbation n’est pas altérée (ex. : CSA, UL/ULC) et suivre les instructions du fabricant;
  • Les appareils munis d’une fiche doivent être branchés dans une prise électrique;
  • Ne jamais modifier l’appareil afin de le brancher directement au panneau électrique ou dans une boîte de jonction;
  • Toujours vérifier l’état du cordon d’alimentation;
  • Ne jamais utiliser de rallonge électrique, car celle-ci pourrait surchauffer;
  • Toujours respecter les dégagements recommandés par le fabricant;
  • Dans des endroits poussiéreux, s’assurer de nettoyer l’appareil au besoin;
  • Ces appareils ne sont pas conçus pour fonctionner de façon continue.

Chaufferettes au gaz

  • L’emploi d’appareils de chauffage à l’essence ou au naphte est interdit;
  • Toujours utiliser des appareils qui portent le sceau d’un organisme de certification reconnu par la réglementation et dont l’approbation n’est pas altérée (ex. : CSA, UL/ULC) et suivre les instructions du fabricant;
  • Toujours assurer une ventilation avec un approvisionnement en air frais;
  • Être en mesure de reconnaître les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone (il est fortement recommandé d’installer un détecteur de monoxyde de carbone à proximité);
  • Entreposer les bouteilles non utilisées à l’extérieur;
  • Toujours s’assurer de l’étanchéité des branchements;
  • Prévoir un minimum de 2,4 mètres (8 pieds) de dégagement de toute matière inflammable;
  • Installer la bouteille en utilisation à au moins 3 mètres (10 pieds) de la chaufferette;
  • Prévoir la présence d’un extincteur portatif à proximité.

Que ce soit pour gérer efficacement les dangers liés au chauffage temporaire ou tout autre risque sur un chantier de construction, la clé du succès commence par une bonne planification. Pour éviter que des événements tragiques ne se produisent, il est indispensable d’assurer une gestion efficace de la santé et de la sécurité.

Pour plus d’information, nous vous invitons à communiquer avec Solutions Santé Sécurité au 438 315-6768, ou par courriel à service-sst@apchq.com. Vous pouvez également communiquer avec l’un de nos conseillers.

À propos de l'auteur

Laurence Lafortune, Edith Bergeron et Sylvain Patry

Laurence Lafortune, Edith Bergeron et Sylvain Patry

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.

Inscrivez-vous à l’infolettre d’ici le 1er décembre et courez la chance de gagner une carte Visa prépayée de 100 $.