Actualités

Sous-plancher isolant Insulfloor vs sous-plancher de bois traditionnel

Insulfoor inc.
Écrit par Insulfoor inc.

La réalisation d’un sous-plancher de bois traditionnel dans un sous-sol est toujours susceptible de provoquer de la moisissure par condensation de l’air ambiant, une infiltration d’eau en provenance des fondations, une fuite de plomberie ou par contact direct avec une dalle de béton humide.

Pour éviter la formation de moisissures, il est essentiel de mettre un isolant au-dessus ou en dessous de la dalle de béton. En construction neuve, il est maintenant obligatoire de mettre un isolant sous la dalle de béton, mais en rénovation, il faut agir de l’intérieur. Les panneaux isolants Insulfloor sont parfaits pour créer un sous-plancher de bois à l’épreuve de l’humidité sur lequel on peut ajouter un plancher de finition tel qu’un plancher flottant, plancher de vinyle, plancher de bois d’ingénierie, tapis et même céramique. De plus, ils se vendent dans un format facile à manipuler pour le transport et la pose. Un sous-plancher de bois traditionnel est aussi beaucoup plus épais, ce qui réduit la hauteur libre plancher-plafond des sous-sols.

Le système de sous-plancher isolant Insulfloor est constitué de panneaux OSB (de copeaux de bois agglomérés) laminés à un panneau isolant de polystyrène de haute densité. Les panneaux sont installés collés au plancher de béton à l’aide d’une colle de type PL de Lepage ou une installation de type flottante avec de la colle à menuiserie dans les joints uniquement.

De manière générale, le type d’installation du sous-plancher d’Insulfloor va être déterminé par le type de finition de plancher choisi. Par exemple, il est préférable de choisir un type d’installation fixe (ligne de colle PL directement au béton) lorsque vous optez pour des couvre-planchers à installation fixe sur le sous-plancher isolant, tel qu’un plancher d’ingénierie de bois franc cloué/collé ou un plancher de céramique.

À noter que pour une installation de céramique, il faut toujours coller et visser un contreplaqué ou une membrane spécialisée entre la céramique et l’OSB des produits d’Insulfloor afin d’assurer la rigidité suffisante demandée par l’industrie de la céramique.  

Si vous optez pour un couvre-plancher de type flottant comme un tapis, un plancher stratifié flottant ou autres, vous aurez deux choix d’installation pour votre sous-plancher d’Insulfloor. Le premier choix de type fixe comme la méthode précédente mentionnée plus haut ou le deuxième choix de type flottant qui consiste à seulement coller dans les rainures et languettes avec de la colle à bois. 

Les panneaux de sous-plancher isolant sont donc très polyvalents puisqu’ils peuvent être installés de façons différentes et sont idéals comme base de sous plancher isolant avant l’installation d’un système de fils chauffants. En effet, les tuiles d’Insulfloor aideront à couper le froid du plancher de béton et amélioreront la performance du système de plancher chauffant.  

Panneau de drainage : Contrôle de l’humidité et de l’eau

Ce système a l’avantage de couper une grande partie de l’humidité en provenance de la dalle de béton. Ainsi, le sous-sol devient plus sec et plus confortable en été comme en hiver. En plus d’aider à couper l’humidité, le panneau offre une isolation de R-3 sur toute la surface, sans pont thermique, empêchant ainsi le béton de transmettre le froid au plancher. Une pièce peut donc passer de 15 °C à 21 °C.

Le polystyrène est aussi muni de rainures de drainage. Ainsi s’il y a une infiltration d’eau soudaine en provenance des murs de fondations, cette eau devrait s’égoutter sous le panneau vers le drain du plancher.

Le polystyrène expansé de type 2 est imperméable à l’eau et imputrescible. Le panneau OSB n’est pas résistant à l’eau sur une longue période, mais dans le cas d’un refoulement d’égout, ne durant qu’une heure ou deux, le panneau absorbe très peu d’eau et un assèchement rapide du panneau OSB peut permettre de le conserver.

Pour la question des émanations de COV, le polystyrène est gonflé à la vapeur d’eau, donc il ne contient pas de CFC ni HCFC pouvant polluer l’air intérieur. L’OSB utilisé est aussi sans colle formaldéhyde et à faibles émissions de COV. Le panneau permet donc de maintenir une bonne qualité de l’air intérieur.

Avec un OSB de ½ po d’épaisseur, la tuile complète fait exactement 1 pouce d’épaisseur. Cette faible épaisseur optimise l’utilisation des sous-sols dont les plafonds sont souvent peu élevés.

Les panneaux d’Insulfloor disposent aussi d’une double rainure et d’une languette dont l’étanchéité empêche l’humidité d’altérer le bois et deux rainures confèrent au panneau la flexibilité nécessaire pour s’adapter aux inégalités de la dalle de béton.

Le polystyrène a une résistance à la compression de 16 lb/po ca (2300 lb/pi ca). Cette densité est suffisante pour recevoir le poids des cloisons intérieures non portantes sans s’écraser. Ainsi, il est possible de réaliser d’abord le sous-plancher Insulfloor et de construire les cloisons au-dessus. Cela évite le contact des cloisons de bois avec le béton humide et facilite grandement sa pose.

En collaboration avec Insulfloor

À propos de l'auteur

Insulfoor inc.

Insulfoor inc.

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.