Rénovation Technique

Rénover un bungalow des années 1950-1980

L’engouement pour le bungalow québécois a pris son essor dans les années 50 et s’est révélé l’habitation de choix dans la foulée du développement périurbain.

Ces petites maisons, construites presque en série et principalement de 1950 à 1980, sont susceptibles de représenter des projets de rénovation intéressants.

Ces maisons sont souvent implantées sur des terrains de bonne dimension avec des arbres matures et, en dépit de la décoration qui peut nécessiter une mise à niveau, on peut en retrouver qui sont toujours en très bon état. Voici donc un survol des principales caractéristiques et notions à savoir avant d’entamer la rénovation de ce type d’habitation.

Avant les travaux

Si le bâtiment dans lequel on souhaite entreprendre des travaux de rénovation est demeuré dans ses conditions d’origine, il y aura plusieurs questions à se poser et on devra inévitablement dresser l’ordre des priorités selon le but et le budget du client. Selon l’âge du bâtiment, il est aussi probable que plusieurs composantes des systèmes électriques, de plomberie et des systèmes de ventilation ou de chauffage nécessitent un entretien important, et même un remplacement.

Ceci étant dit, les structures des bungalows sont généralement droites, elles peuvent donc constituer une belle base pour un petit « flip » tape-à-l’œil. Toutefois, si l’on souhaite habiter le bâtiment en question, il faut savoir que ce type de bâtiments est habituellement peu étanche à l’air et peu isolé.

Il y a aussi des programmes comme Rénoclimat qui offrent des subventions aux propriétaires souhaitant augmenter l’efficacité énergétique de leur immeuble. Dans certains cas, les subventions peuvent même couvrir la totalité du surcoût relié à l’amélioration de l’isolation et de l’étanchéité à l’air. Mentionnons que l’adhésion à ce programme nécessite une visite d’évaluation par un technicien avant le début des travaux.

Si une reconfiguration des espaces ou des modifications importantes sont prévues, assurez-vous de travailler à l’aide d’un plan d’architecture détaillé et d’un contrat bien défini. Vous pourrez ainsi optimiser votre planification et vous éviterez toute ambiguïté au chantier.

Modifier l’enveloppe

L’enveloppe des bungalows est rudimentaire, mais généralement fonctionnelle. On peut même affirmer que ce sont des maisons qui respirent. L’exfiltration d’air en continu contribue à abaisser le taux d’humidité intérieur en hiver, ce qui permet de réduire les phénomènes de condensation, mais fera aussi grimper votre facture de chauffage.

La faible isolation des murs s’avère également bénéfique aux revêtements de maçonnerie et aux fondations de béton, puisque cela permet de minimiser l’impact des cycles de gel/dégel sur les matériaux exposés au froid. Finalement, le fait que ces assemblages « respirent » fournit également une plus grande tolérance à la présence de légères infiltrations d’eau, puisque les matériaux contenus dans les cavités ont plus de facilité à s’assécher.

Ainsi, si l’on souhaite augmenter la valeur isolante et l’étanchéité à l’air à partir de l’intérieur du bâtiment, le premier exercice à faire est de s’assurer que l’assemblage sur lequel on intervient est impeccable et exempt de problèmes d’infiltration d’eau qui auraient pu passer inaperçus. L’augmentation de l’isolation et de l’étanchéité à l’air dans de telles circonstances pourraient contribuer à une dégradation accélérée des composantes du bâtiment.

La structure des murs est habituellement composée de colombages de 2 po x 4 po. On envisagera généralement un soufflage des murs si l’on souhaite en augmenter la valeur isolante. On devra également porter une attention particulière à l’amélioration de l’étanchéité à l’air de l’immeuble, premièrement pour éviter de créer un problème de condensation, mais aussi pour rentabiliser l’intervention. Rappelons que les fuites d’air peuvent représenter à elles seules 25 % de votre coût de chauffage.

Idéalement, si le revêtement extérieur doit aussi faire l’objet d’une cure de rajeunissement, on favorisera l’ajout d’isolant rigide ou de mousse de polyuréthane giclé à partir de l’extérieur, ce qui facilitera la mise en place d’un système pare-air continu et performant.

Au sous-sol

En ce qui concerne les fondations de béton coulé des bungalows, elles sont de manière générale demeurées en bonne condition. On remarque que la performance des fondations de béton pour ces années de construction s’est grandement améliorée en comparaison avec les bâtiments érigés dans les décennies précédentes.

Avant de reconstruire au sous-sol, procédez à une inspection rigoureuse des lieux. Repérez les signes d’infiltrations d’eau, corrigez les pentes de terrain et éloignez les descentes de gouttières au besoin. Assurez-vous aussi de colmater les fissures rendues accessibles lors des travaux si vous en voyez.

Même sans problèmes d’infiltrations d’eau, les sous-sols des bungalows sont généralement humides et pour cause, la surface des murs et des planchers ne contient pas de protection continue contre le passage de l’humidité. La dalle de béton du sous-sol sera habituellement déposée directement sur le sol non remanié, sans pellicule pare-vapeur.

Sachez que vous pouvez installer une pellicule pare-vapeur directement sur la dalle de béton avant la construction de votre sous-plancher et en sceller les joints. Pour les murs de fondation, une légère couche de mousse de polyuréthane giclée s’avère également bénéfique au contrôle de la condensation et de l’humidité ambiante du sous-sol. On en profitera pour pulvériser la mousse isolante sur les solives de rives qui constituent fréquemment un endroit propice aux infiltrations d’air.

Drainage des fondations

En excavant à la base des murs de fondation, il se peut que vous retrouviez encore de petites sections de tuyaux en terre cuite utilisés pour le drainage à la base des fondations. La réfection du drain de fondation pourrait être de mise. Si vous avez accès à un bassin de captation à partir de l’intérieur, vérifiez-en l’état avec une caméra.

Auscultez bien l’espace au sous-sol après le dégarnissage, ciblez les signes de migration d’eau ou les traces d’efflorescence sur les murs de béton intérieurs, l’intervention au niveau du drain pourrait s’avérer accessoire. Si toutefois vous devez retirer la dalle de béton à l’intérieur, profitez-en pour ajouter un drain sous dalle, de la pierre nette concassée, un isolant rigide et évidemment une pellicule pare-vapeur.

Planification adéquate

La rénovation des bungalows est à priori relativement simple. Toutefois, on doit être en mesure de bien saisir les particularités des bâtiments dans lesquels on intervient afin de pouvoir agir de façon efficace et durable. Comme pour la plupart des projets, une bonne planification vous aidera à offrir satisfaction et tranquillité d’esprit à vos clients. Bonne rénovation !

À propos de l'auteur

Pierre-Marc Larochelle

Pierre-Marc Larochelle

Laissez un commentaire

Restez informé!

Inscrivez-vous à l’infolettre d’ici le 5 mai et courez la chance de gagner une carte Visa prépayée de 100 $.