Technique

Optimiser le drainage des fondations

Le drain de fondation a comme principale fonction de recueillir l’eau qui pourrait s’accumuler au périmètre des fondations d’un bâtiment, et ce, principalement à la suite d’une forte pluie ou à la fonte des neiges. Ainsi, une défaillance de ce drain pourrait favoriser le développement de conditions d’humidité excessive ou même des infiltrations d’eau.

Une des principales faiblesses des drains de fondation vieillissants réside dans le fait qu’ils ne peuvent être nettoyés ou inspectés facilement. Les situations impliquant la désuétude prématurée des drains de fondation sont plus fréquentes dans des secteurs reconnus pour la présence d’ocre ferreuse. Bien que dans la plupart des cas les municipalités au fait de la présence d’ocre ferreuse sur leur territoire n’imposent pas l’application de la norme BNQ 3661-500, il peut s’avérer pertinent de s’en inspirer. En résumé, la norme en question prescrit l’installation d’un drain à surface intérieure lisse, combinant une membrane de séparation entre la pierre concassée installée autour du drain et du remblai. On y exige également l’ajout de cheminées de nettoyage afin de permettre une vérification et un entretien du système.

Performance et durée de vie

Les dispositions prévues par la norme BNQ 3661-500 permettent donc d’assurer la pérennité et la performance des drains de fondation dans des situations extrêmes. Les solutions proposées s’avèrent efficaces et relativement peu coûteuses. En fait, le surcoût relié à la mise en place d’un drain de fondation plus performant est tout à fait négligeable en comparaison à une intervention de remplacement nécessitant l’excavation du terrain ou le terrassement, par exemple. Quant aux drains de fondation courants, ils auraient une durée de vie approximative de 25 ans. Évidemment, puisqu’il s’agit d’une moyenne, il nous est donné d’observer des problèmes de performance dès les premières années de mise en service. Soyez rassuré, les défaillances prématurées ne font pas la norme puisque d’un autre côté, on retrouve encore des drains de fondation constitués de tuyaux de terre cuite qui ont su traverser les époques, mais ils se font évidemment de plus en plus rares.

Systèmes de drainage conventionnels

Pour les systèmes de drainage conventionnels des fondations, on installe de la pierre concassée grossière sur une distance de 6 po tout autour du drain, avant le remblai. L’ajout de pierre concassée grossière, ou « pierre nette », vise en premier lieu à empêcher la compaction autour du drain et permettre la captation de l’eau. Avec les années, les sédiments et les particules plus fines finissent par obstruer complètement la pierre concassée, puis le tuyau se remplit aussi de sédiments, le rendant inutilisable. S’il y a une pratique peu coûteuse qui peut permettre de prolonger la durée de vie des drains de fondation, c’est simplement de prévoir une membrane de séparation entre la pierre nette et le remblai. À cet effet, il est possible d’utiliser un film de polyéthylène ou même une membrane géotextile afin de séparer le remblai de la couche de pierre drainante, et ultimement prolonger la durée de vie utile du drain. Il n’est toutefois pas recommandé d’utiliser les drains enrobés de membranes géotextiles, l’obstruction de la membrane autour du tuyau étant susceptible d’en accélérer la désuétude.

Cheminées de nettoyage

Dans le même ordre d’idées, l’ajout de cheminées de nettoyage est un atout intéressant pour les futurs propriétaires, dans la mesure où elles permettront l’entretien et l’inspection du drain. Si vous optez pour l’installation de cheminées sur vos drains, assurez-vous que les systèmes pourront être nettoyés en entier. À cet effet, la méthode la plus fréquemment utilisée consiste à prévoir des accès doubles, soit deux cheminées côte à côte qui permettront l’accès au drain et à chacun de ses recoins. Le croquis extrait de la fiche technique de l’APCHQ (fiche S3-04) montre bien la disposition des conduits telle qu’elle devrait être effectuée pour permettre un nettoyage complet. Pour une habitation de configuration simple et de dimension normale, on prévoira installer deux paires de cheminées de nettoyage, situées aux extrémités opposées de l’immeuble.

Il est également recommandé que les cheminées soient disposées près des coins des bâtiments et à des extrémités opposées, toujours dans le but de permettre l’accès le plus simple possible à l’ensemble du système. Ainsi, vous aurez compris que la présence de fondations aux formes irrégulières impliquant plusieurs coins ou des sections en saillie contribuera à compliquer l’accès au drain avec l’équipement de nettoyage.

La pierre concassée grossière doit être installée sur une distance de 6 po autour du drain, avant le remblai.

Problèmes d’ocre ferreuse

Voici donc ce qui constitue des méthodes simples et efficaces permettant d’optimiser le drainage des fondations. Évidemment, si vous êtes au fait de la présence d’ocre ferreuse pour un secteur donné, ou que vous en constatez des indicateurs au moment de l’implantation, il est recommandé d’installer le drain selon la norme BNQ 3661-500.

Rappelons que le développement des conditions problématiques en lien avec l’ocre ferreuse survient généralement dans un sol bien aéré (sable et silt). Ces conditions peuvent aussi être créées par l’ajout de remblai provenant de l’extérieur. La présence d’eau de ruissellement ou d’eau stagnante orangée constitue également un bon indicateur. De plus, la présence d’ocre ferreuse peut aussi être associée à une odeur de soufre.

En terminant, il est important de rappeler que le Code dresse toujours des exigences minimales à respecter. Ainsi, le fait de respecter le Code ne vous soustrait pas à l’obligation de fournir un niveau de performance acceptable du système de drainage des fondations. Comme les améliorations pouvant être apportées demeurent relativement simples et peu coûteuses, gageons que les futurs propriétaires de vos bâtiments seraient possiblement enclins à absorber le surcoût relatif à l’optimisation du drainage de leurs fondations.

À propos de l'auteur

Pierre-Marc Larochelle

Pierre-Marc Larochelle

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.

Inscrivez-vous à l’infolettre d’ici le 1er décembre et courez la chance de gagner une carte Visa prépayée de 100 $.