Actualités COVID-19 Dernières actualités SST

COVID-19 et SST | Six mois après la fermeture des chantiers de construction, qu’est-ce qui a changé?

Il y a six mois jour pour jour, le gouvernement du Québec annonçait la fermeture des chantiers de construction causée par la crise de la COVID-19. Depuis, nous avons vécu une période de grands changements. Celle-ci a eu un impact considérable sur les méthodes de travail des employeurs, et des modifications majeures ont été apportées afin de répondre aux nouvelles mesures sanitaires.

Pour certains travailleurs, le télétravail fut heureusement chose possible, alors que pour d’autres, des moyens de protection ont dû être mis en place afin de protéger leur santé et leur sécurité. Le port du masque médical, des lunettes de protection et de la visière, la mise en place de Plexiglaset la distanciation sociale (deux mètres) sont quelques-uns des éléments qui font maintenant partie de notre quotidien et qui sont dorénavant obligatoires en milieu de travail.

Dès le début de la crise, l’APCHQ a travaillé étroitement avec le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), la santé publique ainsi que les parties syndicales et patronales afin de mettre en place un guide de normes sanitaires en milieu de travail spécifique pour le secteur de la construction. Grâce au travail de concertation effectué, le secteur résidentiel a pu reprendre ses opérations rapidement et en toute sécurité. L’APCHQ a également pris des moyens additionnels pour soutenir ses membres. L’Association a, entre autres, mis en place une escouade de sensibilisation en santé et sécurité de près de 70 personnes à travers le Québec, présente au bout du fil et sur les chantiers pour accompagner, préparer et outiller ses membres constructeurs et rénovateurs et ainsi faciliter l’instauration des mesures sur les chantiers, et ce, afin de réduire les risques de contamination des travailleurs.

Concrètement, ce sont plus de 12 000 entrepreneurs qui ont été accompagnés afin de relever les défis inhérents à la santé et la sécurité sur les chantiers : engagement des entrepreneurs à mettre en place des mesures sanitaires, visites de chantier, diffusion de conseils et de fiches pour l’approvisionnement en matériel sanitaire, distribution de listes de fournisseurs de matériel sanitaire, de politiques d’entreprises et de matériel d’affichage, etc.

Mise en place de mesures : hygiène, équipements, planification et ingéniosité!

Chose certaine, avec la crise, nous avons remarqué une énorme amélioration concernant les conditions d’hygiène sur les chantiers. Alors que plusieurs chantiers ont été visités par les inspecteurs de la CNESST afin de faire respecter les nouvelles normes, les entrepreneurs ont fait preuve d’innovation et d’initiative en mettant en place des installations de toutes sortes afin de permettre le lavage des mains et d’assurer la disponibilité d’eau et de savon sur les chantiers en tout temps, en plus de planifier la désinfection des surfaces de travail et le nettoyage des aires communes à des moments précis de la journée. Au plus fort de la crise, une hausse accrue de la demande pour les produits sanitaires et d’entretien a entraîné une pénurie d’équipements, et les employeurs ont dû, là encore, trouver des solutions alternatives afin de pouvoir poursuivre leurs opérations en toute sécurité.  

En ce qui concerne les déplacements et le covoiturage, certaines mesures ont aussi été mises en place, et les employeurs ont dû repenser les déplacements de leurs équipes, et privilégier des équipes de travail stables afin de limiter les chances de contamination.

Avant la situation actuelle, il n’était pas rare de voir plusieurs corps de métier sur les chantiers. Les employeurs ont dû revoir la planification des travaux afin de maximiser la succession des sous-traitants, facilitant ainsi la distanciation sociale de deux mètres. Bien que la mise en place des mesures sanitaires ait engendré une augmentation considérable des coûts directs et indirects, l’amélioration apportée à la planification des travaux a tout de même permis à chacun et chacune de mieux travailler et d’être plus efficace et productif.

Même si l’accès à des toilettes à moins de 150 mètres sur un chantier était une obligation prévue par le Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC), et ce, bien avant la COVID-19, un rappel de cette réglementation par nos équipes a néanmoins été nécessaire auprès des entrepreneurs.

Alors que de nombreux Québécois jonglaient tant bien que mal avec les responsabilités professionnelles et familiales, les entrepreneurs du secteur de la construction ont dû eux aussi faire face à une charge de travail supplémentaire, notamment au plan administratif, des listes de présence et des suivis quotidiens devant être faits sur l’état de santé des travailleurs, des clients et des fournisseurs.

À l’approche du 1er juillet, plusieurs entrepreneurs ont dû redoubler d’ardeur pour rattraper le retard causé par la fermeture des chantiers et livrer les installations sans délai à leurs clients.

Et maintenant?

Six mois plus tard, à l’aube d’une deuxième vague, le relâchement est aisé, mais il est plus que jamais important de continuer d’appliquer les mesures de santé publique. Le secteur de la construction résidentielle a su s’adapter aux changements en période critique et a su relever des défis majeurs. Néanmoins, l’APCHQ souhaite rappeler qu’il est primordial de poursuivre les efforts déployés depuis des mois afin de maintenir les chantiers de construction sécuritaires pour l’ensemble des travailleurs, des fournisseurs et des clients. L’Association lance d’ailleurs, dès aujourd’hui, une campagne visant à poursuivre le travail déjà amorcé avec la mise en place d’une ligne COVID-19 dédiée aux entrepreneurs membres afin de les accompagner et ainsi passer à travers cette deuxième vague en toute sécurité.

À la suite des annonces du gouvernement des derniers jours concernant le retour de mesures restrictives pour certaines régions, nous ne devons rien tenir pour acquis, et nous devons redoubler d’efforts pour maintenir notre industrie en santé. 

Pour plus de renseignements, consultez votre partenaire, le Service de la santé et sécurité du travail de l’APCHQ, en composant le 1 800 361-2037 ou par courriel à service-sst@apchq.com.

À propos de l'auteur

Avatar

Karine Gagné Laurence Lafortune

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.