Innovation Outils technologiques

Une maison pour Sabryna

Viviane Trépanier
Écrit par Viviane Trépanier

En septembre 2018, le père et la sœur de Sabryna Mongeon ont lancé un appel pour aider la jeune femme à se bâtir une maison adaptée à sa nouvelle condition de vie.

Interpellée par cette histoire de résilience, la Fondation de l’APCHQ s’est impliquée sans hésitation en trouvant des partenaires intéressés à donner au suivant, et en coordonnant certains aspects du chantier. Retour sur cette histoire touchante pleine de force de caractère et d’entraide.

Le soir de Noël de décembre 2017, la vie de la jeune Gatinoise Sabryna Mongeon bascule subitement à la suite d’un accident de la route. Elle heurte un poteau électrique et s’électrocute en sortant de sa voiture. Après plusieurs heures d’attente interminable dans le froid, elle est finalement secourue par un déneigeur aux petites heures du matin. Une fois à l’hôpital, la jeune femme apprend qu’elle devra subir une quadruple amputation, ses bras et ses jambes ayant été gravement brûlés. Courageuse et forte, Sabryna garde la tête haute et s’engage dans un long processus pour retrouver son autonomie.

Sabryna passe six mois dans un centre de réadaptation à apprivoiser son nouveau quotidien. C’est d’ailleurs dans ce centre qu’elle fait la connaissance de son copain. Lorsqu’elle obtient son congé et emménage temporairement chez son père, la transition est difficile pour la jeune femme. La maison n’est pas adaptée à sa condition et elle doit encore une fois s’acclimater à un nouvel environnement. Mais rien ne l’arrête, elle a des projets pleins la tête et désire plus que tout avoir sa propre maison, conçue en fonction de sa nouvelle vie et de ses besoins particuliers.

Elle achète donc un terrain à Laval avec les dons recueillis grâce à sa campagne de sociofinancement. Dès lors, Sabryna et sa famille lancent le projet La maison de Sabryna. Ce dernier compte sur l’altruisme des citoyens et leur désir de s’impliquer. En effet, la maison est construite par des ouvriers donnant bénévolement de leur temps, et les matériaux sont fournis par des manufacturiers et entreprises au grand cœur. Outre le côté solidaire et humain de ce projet, cette construction présente des détails techniques et d’adaptabilité fort intéressants.

Fournisseurs partenaires de l’APCHQ

Premièrement, la toiture a été réalisée avec des bardeaux Dynasty de la compagnie IKO. Ce bardeau de qualité possède une large bande de clouage, soit 1¼ pouce, ce qui confère une meilleure résistance face au soulèvement et à l’arrachement, mais surtout diminue le temps de pose. L’emplacement des clous y est indiqué et la largeur de la bande en facilite grandement l’installation, technique valorisée pour des gens moins habitués à poser du bardeau.

L’innovation s’étend aussi au système d’isolation et d’étanchéité à l’air. En effet, le tout a été réalisé à l’extérieur avec les panneaux Codebord d’Owens Corning. Cette technique comporte de nombreux avantages comme l’augmentation du confort thermique, le gain d’espace intérieur ainsi qu’une meilleure étanchéité à l’air. Les panneaux de polystyrène extrudés et scellés aux joints par un ruban adhésif constituent le système pare-air. Il n’est donc pas nécessaire de sceller le polyéthylène à l’intérieur, augmentant ainsi la rapidité globale d’exécution en chantier. En plus de tous ces avantages, l’utilisation du Codebord sur la maison de Sabryna prouve que c’est une méthode viable et adaptée pour le Québec, et qui peut même être utilisée en rénovation.

La maison comprend aussi des avancées technologiques qui faciliteront le quotidien de la jeune femme, notamment la porte de garage, de Portes JPR, qui se contrôle à distance à partir d’un cellulaire. De cette façon, Sabryna aura toujours sur elle la télécommande et pourra ainsi entrer et sortir beaucoup plus aisément.

Aménagement de l’espace

Maison adaptée signifie conception centrée sur l’usager. Dans le cas de Sabryna, il était important d’avoir suffisamment d’espace pour manœuvrer son fauteuil roulant. Les plans dessinés par Plani-D montrent donc des ouvertures de porte de 36 pouces de largeur, une cuisine sans îlot ainsi qu’une grande salle de bain. Ces détails lui permettent de circuler plus librement.

De plus, le salon, la cuisine et la salle à manger sont conçus à aire ouverte pour faciliter ses déplacements. Finalement, les plans ont aussi été pensés en fonction des autres occupants. Le père de Sabryna vit présentement avec elle pour l’aider dans sa vie de tous les jours, une chambre et une salle de bain lui sont dédiées à l’étage. L’aménagement étant flexible, l’étage pourrait devenir un logement indépendant advenant le cas où un autre occupant y habitait, ou simplement pour plus d’intimité. Pour cela, il suffirait d’y aménager une cuisine et d’ériger quelques murs au niveau de l’accès.

La maison de Sabryna est un bel exemple de ce qu’il est possible d’accomplir avec la solidarité humaine liée aux nouvelles technologies de construction. Ce projet aura été un défi supplémentaire que la jeune femme a su surmonter, prouvant une fois de plus sa persévérance.

Aujourd’hui, habitant dans sa maison depuis quelques mois, Sabryna s’apprête à réaliser un de ses vœux les plus chers, soit celui d’être maman. C’est donc avec grand plaisir que l’APCHQ tient à féliciter Sabryna et lui souhaiter la meilleure des chances pour le futur, à elle ainsi qu’à toute sa famille.

À propos de l'auteur

Viviane Trépanier

Viviane Trépanier

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.