Chantiers sécuritaires SST

Les équipements de protection individuelle

Élise Taschereau
Écrit par Élise Taschereau

Afin de diminuer les risques d’accident sur les chantiers, les équipements de protection sont essentiels, notamment la catégorie des équipements de protection individuelle (EPI), destinés à protéger une ou plusieurs parties du corps.

Parlons d’abord des équipements dits « de base », le casque et les chaussures de sécurité, en testant vos connaissances à ce sujet.

Selon vous, est-ce que le port du casque est facultatif lors de travaux de finition ou de rénovation? Est-ce que le port des chaussures de sécurité s’applique seulement aux travailleurs sur un chantier? Le casque est-il obligatoire uniquement sur les chantiers commerciaux, industriels ou de travaux de génie civil?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous êtes dans l’erreur. Que ce soit pour le casque ou les chaussures de sécurité, la réglementation indique clairement l’obligation de les porter : « Toute personne qui se trouve sur un chantier de construction doit porter un casque et des chaussures de protection »1.

Vous l’aurez compris, « toute personne » ne vise donc pas uniquement les travailleurs, mais bien quiconque se trouvant sur le chantier (client, visiteur, livreur, etc.). Et en ce qui concerne le terme « chantier de construction », il est défini dans la loi2. Cette définition précise entre autres qu’un chantier inclut tous les travaux de rénovation, d’entretien, de modification, de démolition de bâtiment. La « grosseur » du chantier ou le secteur ciblé (commercial, résidentiel, etc.) n’a pas d’influence.

Autres équipements de protection

Comme le présente l’illustration ci-contre, en plus du casque et des chaussures de sécurité obligatoires en tout temps, plusieurs autres EPI peuvent être requis dans certaines situations.

Par exemple :

  • Lors du clouage avec un pistolet à clous, les travailleurs peuvent s’exposer à des projections de particules et les lunettes de sécurité (ou visières) sont alors requises.
  • Lors de travaux pouvant entraîner l’émission de poussières comme la coupe de béton, les travailleurs doivent porter une protection respiratoire adéquate en plus de la protection collective.

Qui doit fournir ces fameux EPI? Encore sur ce point, la loi est sans équivoque : l’employeur doit fournir gratuitement aux travailleurs tous les moyens et équipements de protection nécessaires à leurs tâches. L’employeur a également l’obligation de s’assurer que les travailleurs sont formés et informés des méthodes d’utilisation, d’inspection et d’entreposage, et qu’ils portent les EPI fournis dans les situations où ils sont requis.

Pour plus d’information, communiquez avec le Service de la santé et sécurité du travail de l’APCHQ au 514 353-9960 ou au 1 800 361-2037.

1 Extrait du Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC) article 2.10.3 (protection de la tête) et 2.10.6 (protection des pieds)
2 Définition de « chantier de construction », Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST), chapitre 1

À propos de l'auteur

Élise Taschereau

Élise Taschereau

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.