Actualités Nouvelles économiques

Baisse drastique des mises en chantier résidentielles au Québec en 2023, mais pas un creux historique

Paul Cardinal
Écrit par Paul Cardinal

Les plus récentes données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) sur les mises en chantier nous permettent de dresser le bilan de l’année 2023 de la construction résidentielle au Québec. Au total, 38 912 habitations ont levé de terre l’an dernier, soit une forte diminution de 32 % par rapport à 2022. Il s’agit de la deuxième baisse la plus prononcée à ce chapitre depuis que la SCHL comptabilise de telles données, c’est-à-dire 1955.

Ceci dit, on parle ici de variation. En nombre, le résultat de 2023 n’est ni un creux historique, ni même la deuxième pire année de notre histoire au chapitre de la construction résidentielle.

Au Québec, c’est 1995 qui remporte le titre peu enviable de pire année de l’histoire (voir Figure 1) et aussi celui de la chute la plus forte (-36 %) au cours d’une même année (voir Figure 2).

Par ailleurs, les nuances dans les résultats de 2023 ont trait aux types de logements construits. Pour la construction de maisons individuelles, les 8 601 unités entamées l’an dernier représentent bel et bien un creux historique. Par contre, et il s’agit là d’une tendance lourde, il se construit aujourd’hui surtout des logements collectifs, c’est-à-dire des appartements, ainsi que des maisons jumelées et en rangée. Avec 30 311 unités, les mises en chantier de logements collectifs en 2023 surpassent largement à elles seules le total de 1995 (21 885) toutes catégories de logements confondues. En ventilant ces données, on constate que ces logements collectifs, dont la construction a démarré en 2023, sont très majoritairement des appartements (27 969 appartements comparativement à 2 342 maisons jumelées et en rangée).

Si on creuse encore davantage, les données laissent voir que ce sont surtout des appartements locatifs que l’on a construits. Dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus, les données de la SCHL permettent d’identifier le marché visé, faisant la distinction entre les logements locatifs et les logements en copropriété. Or, il ne s’est construit que 4 072 logements en copropriété en 2023. Il s’agit de la pire année à ce chapitre en 23 ans. Par conséquent, la part du lion revient à la construction locative. C’est tout près de sept nouveaux logements sur dix qui étaient destinés à la location l’an dernier.

Finalement, on ne peut passer sous silence un autre constat peu reluisant concernant la construction résidentielle au Québec en 2023. Comme le montre le tableau ci-dessous, c’est dans la belle province que l’on a observé la chute (-32 %) des mises en chantier la plus marquée de tout le pays. Pendant ce temps, la construction résidentielle n’accusait que des baisses de 7 % en Ontario et de 1 % en Alberta, tandis qu’elle s’accélérait (+8 %) en Colombie-Britannique.      

À propos de l'auteur

Paul Cardinal

Paul Cardinal

Laissez un commentaire

Restez informé!

Recevez chaque mois, par courriel, les nouveautés du blogue et les dernières actualités de l’industrie.