Actualités Commission de la construction du Québec

Une carrière bâtie sur mesure

Avatar
Écrit par Tommy Mallais

Au moment où le secondaire touche à sa fin, il est tout à fait normal que les jeunes se questionnent sur leur choix de carrière et veuillent trouver un emploi qui correspond bien à leurs besoins. Que diriez-vous si on leur proposait un emploi facilement accessible, avec un excellent salaire, un bon fonds de pension, un horaire de travail flexible, un régime d’assurance collective généreux et qui permet la conciliation travail-famille? C’est exactement ce que l’industrie de la construction leur offre, et ce, dès aujourd’hui!

L’accessibilité aux métiers de la construction

Vos jeunes sont-ils anxieux à l’idée de faire un choix de carrière, mais de ne pas être en mesure de trouver un emploi? Il y a actuellement des milliers de postes disponibles dans l’industrie de la construction, il est donc inutile de s’inquiéter à ce sujet. Avec ou sans expérience, l’industrie attend leur candidature!

Salaire compétitif

Il ne s’agit pas d’un secret : les salaires dans l’industrie de la construction ont toujours été concurrentiels.

En se basant sur les données de Statistique Canada, entre 1997 et 2017, on constate que le salaire horaire médian a augmenté de 22 % dans la construction, et ce, en tenant compte de l’ajustement de l’inflation. L’industrie de la construction se retrouve donc parmi les quatre secteurs dont la hausse salariale est la plus significative pour cette période.

Il est à noter également que les salaires dans l’industrie de la construction comptent parmi les plus élevés au Québec si l’on se base sur les études requises.

Le taux horaire varie selon le métier et l’expérience. À titre d’exemple, le tableau ci-dessous présente le taux horaire minimum pour un charpentier-menuisier dans le secteur résidentiel.

Les taux horaires augmentent chaque année en vertu des conventions collectives.

Fonds de pension

De nos jours, il est de plus en plus difficile d’imaginer la possibilité de prendre sa retraite. En travaillant dans l’industrie de la construction, ce rêve peut enfin devenir réalité. Les travailleurs qui choisissent la construction peuvent même avoir la chance de prendre leur retraite dès l’âge de 55 ans!

Afin de soutenir les employés, un montant est versé dans le fonds de pension pour chaque heure travaillée, et ce, dès la première heure. Il s’agit d’un régime de retraite à double contribution alimenté par l’employeur et le salarié.

Horaire flexible et conciliation travail-famille

Les travailleurs de la construction ont la possibilité de commencer leur journée de travail tôt le matin afin de terminer plus tôt. Dans le secteur résidentiel, ils peuvent aussi bénéficier d’un horaire de travail comprimé afin d’effectuer quatre journées de dix heures par semaine.

D’autres dispositions sont également prévues afin de soutenir les salariés dans leurs obligations familiales.

Régime d’assurance collective

Dans l’industrie de la construction, il y a la « Médic », qui est considérée comme l’une des meilleures couvertures d’assurance au Québec. Cette dernière est payable en grande partie par l’employeur et offre une couverture élargie à toute la famille. Les travailleurs de la construction ont ainsi un poids de moins sur leurs épaules en sachant qu’ils sont protégés contre les aléas de la vie.

Vacances

Dès leur entrée en poste, les travailleurs ont droit à quatre semaines de vacances. Il s’agit des fameuses vacances de la construction, qui font l’envie de plusieurs. Un montant équivalent à 13 % du salaire brut est cumulé chaque semaine et est remis au travailleur deux fois par année par la Commission de la construction du Québec (CCQ). Ce montant représente la somme allouée pour les vacances, les jours fériés ainsi que les journées de maladie.

L’industrie de la construction pourrait intéresser vos jeunes? Vous voulez savoir s’ils sont faits pour ça? Un test est disponible!  T’es fait pour ça | Une carrière en construction (releve.ccq.org).

À propos de l'auteur

Avatar

Tommy Mallais

Laissez un commentaire

Restez informé!

Inscrivez-vous à l’infolettre d’ici le 5 mai et courez la chance de gagner une carte Visa prépayée de 100 $.